Chargement...

©2020 grandparissud.fr
Tous droits réservés

  • Actualités
  • Grand Paris Sud distribue 700 000 masques aux villes de l’agglomération

Grand Paris Sud distribue 700 000 masques aux villes de l’agglomération

Publié il y a 22 jours

700 000 masques seront attribués aux habitants de l'agglomération les prochains jours et les prochaines semaines. Grand Paris Sud en avait passé commande à l’entreprise CIDI, basée à Evry-Courcouronnes, il y a peu. Après conditionnement, deux exemplaires seront distribués (en deux temps) avec un document explicatif par les communes de Grand Paris Sud à chaque habitant. Ils permettront de se protéger et de protéger les autres. Mais n'oublions pas pour autant les gestes barrière. Qu'on se le dise...



C’est main dans la main que l’entreprise CIDI (spécialisée notamment dans l’impression numérique) et Grand Paris Sud ont avancé pour répondre à l’urgence de doter les habitants du territoire de masques en vue du déconfinement. CIDI a ainsi adapté sa production pour fabriquer des masques en tissu lavables et réutilisables, répondant aux normes sanitaires en vigueur. Ils seront mis à disposition des communes dans les prochaines semaines. « Nous avons eu à cœur de mobiliser les énergies locales pour réaliser ces masques indispensables dans la perspective du déconfinement, précise Michel Bisson, président de l’agglomération. Faire le choix d’une entreprise du territoire, qui a su réinventer ses pratiques industrielles de manière remarquable pour répondre à notre sollicitation, était une priorité. Cela conforte notre identité de terre d’innovation sociale et sanitaire. »

Une coopération qui vient renforcer le tissu d’initiatives collectives déjà en cours à Grand Paris Sud, sous l’impulsion et l’énergie de tous ses acteurs (communes, entreprises, associations…). 1 million de masques équipera d’ailleurs les agents de terrain à Grand Paris Sud et l’agglomération s’est allié à Genopole ainsi qu’à des établissements d’enseignement supérieur pour la fabrication de visières de protection. Les villes aussi sont très réactives, comme à Ris-Orangis qui a lancé son "Atelier" pour confectionner 60 000 masques en tissu. Les grandes entreprises, elles se réinventent. Pour exemple, Iris Ohyama, leader japonais mondial de la plasturgie, a diversifié ses activités à Lieusaint pour fabriquer des masques de protection made in France. Très dynamique, le tissu associatif est quant à lui plus actif et solidaire que jamais. Petit aperçu avec l’association Rêv’Art à Grigny, qui a fabriqué et distribué plusieurs milliers de masques depuis le début de la crise et l’association Coup de pouce à Évry-Courcouronnes qui lance la production de 2 000 masques et surblouses par semaine. Les structures locales participent également à l’énergie collective. Quelques exemples, avec un chantier d’insertion de fabrication de masques en cours de mise en place par l’agglomération et la Maison de l’Emploi et de la Formation de Sénart, pour produire 2 000 masques par semaine et la création d’une dizaine d’emplois à la clé. Le service insertion d’ADSEA 77 (antenne de Moissy-Cramayel), quant à lui, fabrique 400 masques hebdomadaires pour ses travailleurs sociaux engagés sur le terrain.

Les énergies de l’agglomération, des communes et des structures du territoire sont conjuguées, pour organiser la mise à disposition et la distribution de ces masques à la population.



En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent de réaliser des statistiques anonymes de fréquentation de ce site internet. En savoir plus