Chargement...

©2016 Grandparissud.fr
Tous droits réservés

Pépinière Le Magellan : « Madame Vinyles » recycle vos vieux disques

Publié il y a 11 mois

  • Actualités
  • Pépinière Le Magellan : « Madame Vinyles » recycle vos vieux disques

La jeune pousse « Madame Vinyles », installée à la pépinière d’entreprises Le Magellan, à Évry-Courcouronnes, transforme vos vieux microsillons en autant d’objets décoratifs.

Toute petite déjà, Hélène Pruykemaquere transformait les galettes ! Pas celles « avec du beurre dedans », mais les microsillons, LP (long play) ou single (45 tours), qu’on appelle aussi disques vinyles. « Adolescente, je découpais déjà des disques, j’avais envie de créer des objets », raconte celle qui en fait aujourd’hui son activité professionnelle sous le nom de société de Madame Vinyles.

Longtemps responsable de l’achat et du service après-vente chez une grande enseigne spécialisée dans le commerce électronique, Hélène s’est lancée dans l'entrepreneuriat en 2011. « Je bossais toujours à côté, mais j’avais envie de me défouler en créant mes propres objets, des bijoux notamment ». Elle franchit le pas en lançant son activité actuelle en mai 2016, chez elle, à Ris-Orangis, puis monte sa propre société en novembre de la même année, une SASU (société par actions simplifiée unipersonnelle). Et Madame Vinyles vient d’attaquer la face B de son aventure en intégrant en juillet dernier Le Magellan, à Évry-Courcouronnes, l’une des quatre pépinières d’entreprises portées par Grand Paris Sud avec Le Trident à Corbeil-Essonnes, Le Sextant et l’écopépinière à Moissy-Cramayel. 

La spécialité de « Madame » est donc la fabrication d’objets en polychlorure de vinyle, découpés dans des microsillons récupérés sur des brocantes, des vide-greniers ou chez des particuliers. « Non, pas ça ! ». On entend déjà hurler les plus de cinquante ans qui collectionnent les 30 cm  depuis l’adolescence… Qu’ils se rassurent : Hélène conserve dans un bac à part quelques pièces rares qu’elle ne découpera jamais, elle le jure ! Pour le reste, beaucoup de vieux nanars deviennent autant d’objets décoratifs, d’accessoires de mode, de bijoux, de sous-verre ou de vide-poches. « Je fais du recyclage et mes créations comme leurs supports, cadres et autres accessoires, sont 100% made in France. C’est quand même plus sympa que ces soi-disant créateurs qui achètent des produits à l’étranger et les revendent en France ». Foi de Madame Vinyles, ses beaux objets sont en vente dans une dizaine de boutiques de créateurs, dont cinq à Paris. Allez-y voir vous-même, ils méritent le déplacement. 

Pour connaître les points de vente :
contact.madamevinyles@gmail.com 

Page facebook et bientôt sur le Web : madamevinyles.com

Équipement lié
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent de réaliser des statistiques anonymes de fréquentation de ce site internet. En savoir plus